Entreprendre, Interview de créateurs
4 commentaires

Interview créatrice – « Souvent les enfants eux-mêmes m’inspirent »

Bonjour, merci d’avoir accepté notre interview ! Tout d’abord, pourriez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours en dehors et dans le monde du tricot ? Comment en êtes-vous venue à réaliser et vendre vos propres tutoriels ?

Bonjour! Je m’appelle Lisa Chemery et je crée des patrons de tricot que je vends principalement sur internet depuis maintenant plus de 7 ans sous la marque « Frogginette Knitting Patterns. » Auparavant, j’ai travaillé dans la production de documentaires télévisés et comme traductrice professionnelle (Anglais/Français). J’ai commencé a réaliser et a vendre mes propres patrons lorsque mes amis ont commencé a avoir des enfants et que, cherchant des modèles de tricot pour bébé a leur faire en cadeau, je ne trouvais rien qui me plaisait.

La création de modèles de tricot est-elle votre activité principale ?

Oui.

Comment vous organisez-vous pour réaliser un tutoriel ?

En général je note des idées ici et la lorsqu’elles me viennent dans un carnet; il peut s’agir d’une coupe de vêtement de prêt-a-porter qui me plaît, d’un point de tricot etc… A moins d’être totalement emballée par un concept, je laisse les idées « mariner » un peu. Il y a beaucoup d’idées pour peu d’élues! Ensuite, je tricote un échantillon dans la laine qui me parait adéquate, puis, le patron en tête, je calcule les différentes tailles a l’aide d’Excel. Enfin, je tricote le premier prototype tout en écrivant le patron en même temps. Parfois il arrive que je tricote un deuxième ou même un troisième prototype si le résultat ne me convient pas a 100%.

Lorsque le patron est écrit, je prends de jolies photos, et j’envoie la version finale a une « tech editor » (je ne connais pas le terme français) pour une relecture technique. Elle vérifie tous mes calculs et s’assure que ma « grammaire tricotesque » est correcte et cohérente. Enfin, je fais appel a des testeuses, qui me font part de leurs retours en ce qui concerne la clarté du patron et éventuellement trouvent encore des petites erreurs et fautes de frappe. Pour les patrons que je fais traduire en français, il faut ajouter encore une étape: la traduction professionnelle (car j’écris mes patrons en anglais). Lorsque la version corrigée du patron est finalisée, je la publie sur différentes plateformes sur le web, y compris sur Makerist!

lisa

Comment organisez-vous votre temps entre la création de modèles et les tâches attenantes liés à la gestion d’une petite structure (communication, compta, relations clients, blog, réseaux sociaux…) ?

J’ai l’impression de passer de plus en plus de temps aux tâches administratives! Mais malheureusement on ne peut pas uniquement faire ce qui nous plaît, quelle que soit l’activité. La communication avec les clientes est en général très agréable et j’apprécie beaucoup d’être en lien avec elles par le biais des différents réseaux sociaux (je suis notamment assez active sur Instagram sous l’identifiant « frogginette »).

Quelles sont les tâches qui vous mettent le plus au défi ? Avez-vous de l’aide ?

En ce moment, la difficulté pour moi est la photographie, il n’est pas toujours évident de prendre des photos qui rendent justice au modele.  J’ai l’intention cette année d’engager un photographe local. Par ailleurs, publier les différents patrons sur différents sites internet prend beaucoup de temps, et je fais appel a un assistant de temps en temps.

Où puisez-vous l’inspiration pour vos créations ?

L’inspiration peut surgir a tout moment! Souvent les enfants eux-mêmes m’inspirent, j’essaie d’être attentive a ce qui pourrait leur plaire, a eux, et aussi a ce qui sera pratique du point de vue des parents . Concevoir un vêtement charmant, confortable et ludique: voila ce qui me guide.

Quel est l’aspect que vous préférez dans votre activité créative ?

Je ne me lasse pas de découvrir les belles choses que mes clientes font a partir de mes modèles. C’est vraiment ce que je préfère par dessus tout. Et aussi l’excitation lorsque je publie enfin un patron après tant de préparation…

Auriez-vous des conseils pour quelqu’un qui, comme vous, aimerait se lancer ? Des ressources qui vous inspirent, qui vous ont aidée (livres, blogs, personnalités…)

Je pense qu’il est important d’avoir sa propre « patte, » son style. Apres, il faut bien comprendre qu’il est différent d’improviser un patron pour soi et de l’écrire en différentes tailles, et de maniere professionnelle pour les autres. C’est vraiment beaucoup plus de travail qu’on ne peut le penser. Ceci étant dit, le principal c’est de se lancer! C’est en forgeant qu’on devient forgeron.

mainpic-1
Cette entrée a été publiée dans : Entreprendre, Interview de créateurs

par

Originaire de région parisienne, j'ai rejoint Makerist à Berlin en 2016. Avec Isabelle, je travaille pour le marché francophone et partage régulièrement avec vous nos conseils et astuces en couture, tricot et crochet ! Passionnée de voyages, d'écriture et de mode, c'est un plaisir pour moi de travailler dans un univers DIY et créatif !

4 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s