Interview de créateurs
2 commentaires

Interview de Solène le Roux – « Quand j’ai ce sentiment d’avoir aidé, c’est là que mon métier prend tout son sens. »

Solène le Roux crée des modèles de tricot : découvrez son parcours, ses inspirations et son quotidien de créatrice ! 

Voir ses modèles

Bonjour, merci d’avoir accepté notre interview ! Tout d’abord, pourriez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours en dehors et dans le monde du tricot ? Comment en êtes-vous venue à réaliser et vendre vos propres modèles ?

Bonjour ! Je m’appelle Solène Le Roux et je créé des modèles de tricot sous le nom de Solène Knits que je vends sur Internet et à des marques de laines et magazines anglo-saxons.

Ma mère m’a appris à tricoter quand j’étais petite et ma grand-mère était couturière professionnelle, donc la création, c’est un peu une histoire de famille. Avant de me lancer dans la création de modèles, j’ai fait des études en Histoire et Histoire de l’Art. J’ai commencé à créer mes propres modèles il y a environ trois ans quand j’ai découvert toute la communauté en ligne du tricot. En janvier dernier, j’ai répondu à un appel à projet de la marque Knit Picks, et ils ont accepté de publier mon modèle, donc c’est comme ça que je me suis véritablement lancée dans le monde du tricot.

La création de patrons est-elle votre activité principale ?

Oui.

Comment vous organisez-vous pour réaliser un tutoriel ou un patron ?

D’abord je cherche l’inspiration et je dessine des formes et motifs qui me plaisent. Ensuite je regarde mes dictionnaires de points et j’en choisis plusieurs. Je les modifie et les combine pour créer ce que je veux, puis je réalise un échantillon. Ça me demande souvent plusieurs essais ! Quand je suis satisfaite, je fais tous les calculs et je tricote un prototype. Ensuite, j’écris le modèle et je le mets en forme, puis je l’envoie à ma tech éditrice qui vérifie tous mes calculs, corrige mes erreurs et me donne des conseils. J’envoie ensuite le modèle dans sa version presque définitive à mon équipe de testeuses qui vont le tricoter de leur côté ce qui me permet de mettre le modèle à l’épreuve, de voir s’il est compréhensible pour toutes et comment il rend dans différentes laines. A la fin du test, je met le modèle en ligne sur Makerist et sur les autres plateformes où je le vends (en anglais et en français) et je commence la promotion !

bouton_blog_voirsesmodeles-1

Comment organisez-vous votre temps entre la création de modèles et les tâches attenantes liés à la gestion d’une petite structure (communication, compta, relations clients, blog, réseaux sociaux…)?

Il est vrai que les tâches administratives et la communication prennent beaucoup de temps et ça demande une grande organisation. J’ai un journal de bord ou je planifie tout et je fais des listes de tâches quotidiennes pour perdre le moins de temps possible. J’apprécie beaucoup la communication et publier sur les réseaux sociaux (Instagram en particulier où je suis @soleneknits), parce que ça me permet d’être en contact direct avec mes clientes et avec d’autres créatrices. Le monde du tricot est une communauté très bienveillante et j’apprécie beaucoup l’esprit d’entraide et d’encouragement qui y règne, c’est très motivant.

Quelles sont les tâches qui vous mettent le plus au défi ? Avez-vous de l’aide ?

Étant introvertie à l’origine, ce qui me met le plus au défi c’est tout l’aspect marketing du métier : savoir comment se mettre en avant, entrer en contact avec d’autres créatrices pour collaborer… Depuis quelques mois, je fais partie d’un groupe en ligne de créatrices dans le domaine de la laine où on s’entraide, on répond aux questions des unes et des autres et ça m’a beaucoup aidée à me dépasser et à savoir mieux comment mettre mes créations en avant.

solene3

Où puisez-vous l’inspiration pour vos créations ?

Je vais souvent chercher l’inspiration dans les livres d’art. Je regarde des motifs qui me plaisent et j’essaye de les retranscrire de manière abstraite dans mes tricots. Je suis aussi souvent inspirée par les motifs que je trouve dans la nature, par mes voyages.

Au niveau des formes, je cherche à créer des vêtements et accessoires fonctionnels que je vais aimer porter au quotidien.

Quel est l’aspect que vous préférez dans votre activité créative ?

Ce que j’aime le plus, c’est voir les créations des tricoteuses à partir de mes modèles, voir qu’elles adorent porter ce vêtement ou accessoire que je les ai aidées à fabriquer. Ou quand elles se sont surpassées et ont appris de nouvelles techniques et qu’elles sont toutes fières de ce qu’elles ont réussi à accomplir. Quand j’ai ce sentiment d’avoir aidé quelqu’un et de l’avoir accompagné un instant dans son parcours créatif, c’est là que mon métier prend tout son sens.

Auriez-vous des conseils pour quelqu’un qui, comme vous, aimerait se lancer ? Des ressources qui vous inspirent, qui vous ont aidée (livres, blogs, personnalités…)

Si vous voulez vous lancer, le plus important c’est de savoir que ça demande beaucoup de travail. Que ce soit pour la conception de modèles ou pour le marketing, il n’y a pas de recettes miracles, c’est avec le temps et en y mettant des heures de travail qu’on y arrive. Mais si, comme pour moi, c’est votre véritable passion, alors on ne compte pas les heures !

Je suis beaucoup une créatrice qui s’appelle Françoise Danoy, sa marque est Aroha Knits, et elle propose plein de challenges et de programmes (en anglais) pour les jeunes créatrices qui veulent se lancer. Elle a beaucoup de ressources très utiles sur son site, et la manière dont elle développe constamment sa marque est une grande source d’inspiration pour moi.

Et pour finir, quels sont vos projets à venir ?

J’ai un modèle de châle qui va sortir dans les prochaines semaines, et j’ai un pull en jacquard sur mes aiguilles. Sinon, j’essaye de créer des liens avec des créatrices de laine teinte à la main et j’ai un châle en préparation en collaboration avec l’une d’elles qui devrait sortir en juin normalement. J’ai également une collection inspirée de l’Art Déco parisien en cours de conception, et entre temps je travaille sur plusieurs projets pour un magazine américain.

Ça fait beaucoup de choses en même temps, mais c’est ça que j’adore avec mon métier !

interview

Cette entrée a été publiée dans : Interview de créateurs

par

Originaire de région parisienne, j'ai rejoint Makerist à Berlin en 2016. Avec Isabelle, je travaille pour le marché francophone et partage régulièrement avec vous nos conseils et astuces en couture, tricot et crochet ! Passionnée de voyages, d'écriture et de mode, c'est un plaisir pour moi de travailler dans un univers DIY et créatif !

2 commentaires

  1. pierrot pascale dit

    bravo!,tricoteuse depuis l’enfance aussi,j aurais aimé faire mes creations ,j’en ai fait qqes unes mais pas toujours réussies.
    Maintenant à 62 ans ,je continue à suivre des modèles ou à me débrouiller seule
    bonne continuation

    Aimé par 1 personne

    • Sarah dit

      Bonjour Pascale, merci beaucoup pour votre retour positif ! 🙂 L’essentiel c’est d’essayer et d’aimer ce que l’on fait. Excellente continuation à vous également ! Belle journée

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s