Interview de créateurs
4 commentaires

Interview du Papa de Jojo : « Je trouve cela navrant qu’aucune place ne soit faite aux mecs qui voudraient se lancer en couture »

Aujourd’hui nous donnons la parole à Julien, premier papa couturier à s’exprimer sur notre blog et nous en sommes très fiers ! Cameraman pour « Les Reines du Shopping », Julien pense avoir eu un certain déclic via son métier. Il est également devenu accro à « Cousu Main » et s’est mis à la couture deux semaines après avoir regardé les premiers épisodes.

Aujourd’hui Julien jongle entre son métier de cameraman, sa boutique en ligne  Le Papa de Jojo où il expose ses créations de couture et son blog Couture Enfant pour donner envie aux jeunes parents ou grands-parents de se lancer en couture. Le tout avec beaucoup d’humour ! Découvrez sans plus tarder le portrait de Julien !

Découvrez le portrait de Julien, créateur de patrons de couture et d'un blog nommé Couture Enfant !

Bonjour Julien, et merci d’avoir accepté de répondre à nos questions ! Pourriez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours dans, et en dehors, le monde de la couture ?

Je m’appelle Julien, j’ai la 30aine et je vis à Paris avec ma femme et ma fille. Ça fait 3 ans que je couds. D’abord par passion, puis j’ai lancé ma marque de vêtements pour enfants « Le Papa de Jojo » en novembre 2016.

En parallèle, j’ai créé un blog il y a 3 mois, pour aider les personnes qui se mettent à la couture pour leurs enfants ou petits-enfants. J’ai commencé à coudre à la naissance de ma fille et pour cette dernière, et je constate que je ne suis pas le seul dans ce cas ! Donc je souhaite avec ce blog aider les apprenti.e.s couturier.e.s à se lancer sans galère !

Et enfin depuis 10 ans, je suis caméraman à la télévision. Je travaille pour TF1, France 2 et M6. Depuis 4 ans je fais principalement « les Reines du Shopping ». Je cours derrière des filles hystériques de boutique en boutique dans Paris ! Cette confrontation brutale au monde de la mode m’a peut-être incité aussi à me lancer dans ce milieu ! Entendre des filles parler chiffons toute la journée a dû me détraquer un peu !

Peu d’hommes se lancent aujourd’hui en couture : quand et pourquoi avez-vous décidé de lancer votre blog et votre boutique en ligne ?

Le déclic, ça a été la diffusion à la télé de l’émission « Cousu Main ». J’ai commencé a regarder en pensant que j’allais rapidement zappé sur autre chose, mais le programme m’a scotché ! Deux semaines plus tard je recevais ma première machine à coudre et commençais à coudre des trucs !

Un premier blog est arrivé dans la foulée. Au départ, je parlais simplement de mes « découvertes ». Je n’avais pas vocation à écrire pour être lu, c’était une sorte de carnet de bord. Mais il a eu son petit succès. J’avais envie de parler couture différemment. J’ai appris à coudre grâce aux tutos, blogs et bouquins, et tous s’adressent aux femmes. Ça ne me dérange pas plus que ça, mais je trouve ça navrant qu’aucune place ne soit faite aux mecs qui voudraient se lancer dans la couture.

La boutique en ligne du Papa de Jojo est apparue en janvier 2017, après une campagne de crowdfunding qui m’a permis de lancer véritablement la marque. Lors de cette campagne, il me fallait vendre 100 salopettes ou plus pour pouvoir payer les fournitures et concrétiser mon rêve. 106 personnes ont accepté de me faire confiance, et on pré-commandé des salopettes !

Découvrez le portrait de Julien, créateur de couture hors pair et blogueur de Couture Enfant !

Ressentez vous une différence entre vous et vos homologues féminin ?

Pour moi, il n’a aucune différence. Le fait que je sois un homme ne change rien à la manière de faire de la couture. Cependant au début, je n’assumais pas du tout, et c’est pour cette raison que j’ai fait mes premiers achats de matériel sur Internet. Je ne voulais absolument pas me rendre dans les boutiques spécialisées pour voir, toucher et comparer les matières. Et puis un jour j’ai sauté le pas. Mais j’avais le sentiment que tout le magasin avait les yeux braqués sur moi !

Aujourd’hui ça va mieux ! J’arrive à faire abstraction de tout ça, d’autant que c’est devenu mon métier. Donc j’ai moins l’impression d’être un intrus !

Est-ce votre activité à temps plein ?

Je partage mon temps entre les tournages, qui me prennent environs deux semaines par mois, et la couture qui me prend le reste du temps. Mais le monde de la télé étant un environnement sauvage, il peut arriver que je travaille tout le mois, comme aucun jour. La couture c’est dès que j’ai deux minutes ! Il y a toujours un truc à faire, à essayer, à changer.

Comment vous organisez vous au quotidien et comment jonglez-vous entre vos différentes casquettes ?

Les journées sont bien chargées, mais c’est ce qui me plait aussi : la matinée, j’amène ma fille chez sa nounou, puis c’est la course jusqu’à 19 heures. Aucune journée ne se ressemble et c’est ce qui me plait, mais ça peut être assez stressant. En règle générale, je commence par emballer et déposer à la Poste les commandes de la veille, puis je vais travailler sur des nouveaux modèles de salopettes, voir si les matières s’assemblent bien, si les coloris vont bien ensemble.

Il y a une bonne partie du temps qui est utilisé à animer les réseaux sociaux. N’ayant pas de boutique « physique », il faut créer une dynamique sur Internet pour faire découvrir ses produits.

Enfin, j’essaye de me réserver une heure par jour pour blogger. J’adore écrire, et j’essaye par mon blog d’aider ceux (et celles bien sûr) qui voudraient débuter la couture pour leurs enfants ou petits-enfants. J’ai moi-même commencé à coudre pour cette raison, et je me rends compte que je suis loin d’être une exception ! J’essaye d’être le plus clair possible, le plus précis possible pour permettre aux personnes de progresser rapidement et faire ce qu’ils veulent avec leur machine à coudre.

Avez-vous de l’aide pour vous assister dans vos différentes missions ?

Pour Le Papa de Jojo, c’est une affaire de famille ! Ma compagne s’occupe des relations avec les fournisseurs et les boutiques, et de mon côté je développe de nouvelles choses, fais des essais de matières. Ma fille participe évidemment à l’élaboration des modèles en servant de « cobaye » ! Tous les prototypes sont fait à sa mesure ! Du coup, c’est assez facile de constater si le vêtement est bon ou pas. Une petite balade au parc et si la pièce a tenu le coup, c’est que c’est bien !

Du coup, le travail est assez agréable puisque je suis avec des collègues que j’ai choisis (ou qui m’ont choisi, plutôt).

Découvrez le portrait de Julien, père de famille et couturier ! Il est également blogueur de Couture Enfant !

Quel est l’aspect que vous préférez dans votre activité ?

Ce que je préfère dans mon activité, ce sont les photos ! Car c’est l’aboutissement de tout le travail qui a été fait avant. Le moment des photos réuni mes deux passions de l’image et de la couture, finalement. Et en règle générale, les photos se font en plein air, avec ma fille ! On se balade, et je prends les photos au fil de la promenade. Et prendre des photos de gamin, c’est assez sportif ! Ma fille ne pose pas… Donc il faut mitrailler et avec un peu de chance, j’ai une photo correcte dans le lot !

Et quelle est votre plus grande difficulté ?

La partie la plus délicate pour moi, c’est le patronage. C’est la partie la plus technique de l’élaboration d’un vêtement, et il ne vaut mieux pas se planter.

Où puisez-vous votre inspiration ?

Je ne me considère pas comme un créateur. Je fais des salopettes, mais je n’ai pas inventé ce type de vêtements. Pour moi, l’important est que ce que je fabrique soit facile à mettre pour les parents, et agréable à porter pour les gamins. Si l’un ou l’autre de ces aspects n’est pas respecté, alors ça ne me convient pas. Du coup, mon inspiration vient de ma routine de père de famille. J’ai trop galéré avec des boutons trop petits, des manches impossibles à enfiler, ou des pantalons trop cintrés. Habiller son enfant est trop compliqué à la base pour qu’on s’embête avec des fringues pas adaptées !

Quels sont vos projets à venir ?

Pour le Papa de Jojo, de nouvelles salopettes, robes, sweats et vestes sont en préparation. Cela dépendra de ce que j’aurai trouvé lors des salons professionnels qui sont organisés en ce moment à Paris.

Pour le blog Couture Enfant, je compte continuer a faire des tutos pas-à-pas en vidéo, et peut-être un jour croiser les deux activités et proposer les patrons des salopettes. Mais c’est un modèle assez technique donc difficile pour un(e) débutant(e).

J’aimerais aussi bloguer sur le thème de la paternité, faire de l’humour « utile » autour de ce sujet. Par exemple « comment changer une couche sans vomir » ou « avoir un enfant est-elle la pire idée de votre vie d’adulte ?». Ça m’inspire beaucoup 🙂

Auriez-vous des conseils pour quelqu’un qui comme vous aimerait se lancer ? Particulièrement adressés à un homme qui aimerait évoluer dans cet univers plutôt féminin aujourd’hui ?

Le meilleur conseil que je puisse donner, c’est d’oser. En couture, il ne faut pas avoir peur de mal faire ! On s’en fout de rater, que ça soit moche. J’ai commencé à progresser lorsque j’ai arrêté de me prendre la tête avec le résultat final que je voulais obtenir. Un jour j’ai acheté un patron de pyjama bébé chez Burda, et je l’ai fait comme j’ai pu, avec mes connaissances du moment. C’était raté, immettable et les finitions étaient moches à pleurer, mais j’avais terminé mon premier vêtement ! Je l’ai recommencé le lendemain et c’était beaucoup mieux. On apprend en faisant, donc autant commencer tout de suite et ne pas perdre de temps à penser aux erreurs qu’on pourrait faire !

Pour un mec qui voudrait se mettre à la couture, je lui conseillerais de faire abstraction des éventuelles remarques qui pourraient venir des ses potes. Ça vanne beaucoup entre gars, mais finalement les copains sont toujours contents d’avoir des fringues personnalisées. Moi j’ai attendu un an avant d’en parler aux personnes que je connaissais. Je faisais mon truc dans mon coin, et un jour j’ai dévoilé le pot-aux-roses.

Vous aussi, vendez vos patrons PDF en rejoignant Makerist !

4 commentaires

  1. Christiane dit

    Bjr papa de Jojo et Cristina
    Votre aventure est formidable continuez ainsi
    Mais comment faire pour vous suivre ?
    J ai 71ans et dommage je ne peux plus coudre et tricoter
    Continuer votre passion
    Je vous vois aux cotés de Cristina je l adore je la suis tjr
    Je vous souhaite bonne CONTINUATION créez de belle choses Mes compléments
    Cordialement
    Christine

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup Christine pour ce gentil message que nous transmettrons au Papa de Jojo ! Je vous invite à cliquer sur les liens au début de notre article pour vous rendre sur son blog et son site 🙂 Belle journée à vous !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s