Interview de créateurs
Laisser un commentaire

Interview d’Atelier le Nonographe – « Je me raconte des histoires et je les transmets visuellement »

Noëllie, graphiste et illustratrice, se cache derrière Atelier le Nonographe. Depuis peu elle crée et vend ses fichiers de plotter pour les imprimer et coller sur tous les supports de votre choix (tee-shirts, tote bag, tasses…). Découvrez son univers créatif et apprenez en davantage sur cette créatrice passionnée !

Voir ses modèles

Bonjour, merci d’avoir accepté notre interview ! Tout d’abord, pourriez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ? Et par la suite, comment en êtes-vous venue à réaliser des fichiers pour impression plotter ?

Bonjour ! Je suis Noëllie, graphiste et illustratrice indépendante derrière Atelier le Nonographe. Petite, j’adorais les histoires qu’on me racontait, mais surtout en raconter à tout le monde. Je suppose que ceci est désormais lié à mon métier : je me passionne pour raconter des histoires visuelles. J’ai commencé ma formation avec un BTS en Communication Visuelle à Bellecour Écoles à Lyon. Souhaitant explorer d’autres manières de voir le design, j’ai intégré l’École de Design Nantes. Après un échange universitaire au Mexique où j’ai découvert les moyens d’impression artisanaux, j’ai poursuivi mon cursus au sein du Master Food Design de l’École de Design Nantes Atlantique, en accord avec mon attrait pour le branding, le packaging et mon envie de créer de l’imaginaire visuel. En parallèle, j’ai suivi un double diplôme avec l’IEMN-IAE de l’Université de Nantes, pour acquérir les clés du management du design et de la gestion d’entreprise.

Depuis 2017, je suis freelance en design graphique, ce qui me permet de rassembler mes différents savoir-faire et compétences au sein d’un même studio, et de pouvoir mettre les mains dans le camboui ! Mes passions pour la sérigraphie et la gravure m’ont amenée à gérer une boutique de créations imprimées, vendues dans des papeteries et sur le net. Ce que j’aime dans le métier de graphiste est d’imaginer un univers sur un support capable de répandre à chaque coin de rue de l’envie et du positif. Avec mes collections d’illustrations, j’ai été mise en contact avec Makerist, qui m’a proposé de réaliser des fichiers pour plotter : afin de permettre à tout le monde d’imprimer de jolies histoires sur les supports qu’il souhaite.

La création de fichiers de plotter est-elle votre activité principale ?

À côté de ma collaboration avec Makerist, en tant que graphiste indépendante, mon coeur de métier est l’identité de marque. Cela touche donc à de nombreuses disciplines graphiques telles que le packaging, la mise en page, l’illustration, le design digital … Mon métier comporte deux facettes : un côté technique pour la communication des entreprises, l’autre côté plus artistique, qui touche plus à de l’expression personnelle.

Découvrez les créations de Noëllie pour L'Atelier Le Nonographe !
Comment vous organisez-vous pour réaliser vos illustrations pour plotter ?

Je fouille dans toutes mes pages de croquis, je décline mes dessins, je les tourne, je regarde des photos… Tout ça m’amène plein d’histoires en têtes que j’ai envie de raconter. Le dessin d’un petit monstre va m’amener a en dessiner un autre, puis un autre… un peu comme un jeu des sept familles.

Comment organisez-vous votre temps entre la création de fichiers et les tâches attenantes liés à la gestion d’une petite structure (communication, compta, relations clients, blog, réseaux sociaux…)?

Je fais des listes qui rassemblent toutes ces tâches à la fois : pas si simple d’en rayer toutes les lignes..! Il faut trouver le rythme, s’organiser et se battre contre la procastination pour réussir à tout accomplir.

Quelles sont les tâches qui vous mettent le plus au défi ? Avez-vous de l’aide ?

Mon plus gros défi est de me mettre des échéances et réussir à conjuguer tous les projets que j’ai en tête, c’est-à-dire, en mettre certains en priorité, les faire mûrir, ou en mettre de côté. Je travaille seule, mais je cherche l’avis de mes proches à chaque fois, un avis extérieur est toujours bon à prendre !

Voir ses modèles

Où puisez-vous l’inspiration pour vos créations ?

C’est de plus ou moins partout. Je me raconte des histoires, et je me les transmets visuellement. Je dois adapter mon process en fonction de l’objectif : des visuels de fichiers plotter ne seront pas conçus pareil que des visuels de linogravure ou de sérigraphie, c’est encore très différent lorsqu’on fait de l’identité de marque. La base me vient souvent de prises de vue (avec ou sans appareil photo), c’est-à-dire, regarder et mettre « pause » pour avoir le temps d’analyser ce qu’on voit : la texture, les lignes, les couleurs, les masses, le dessin. Je conçois comme une sorte de décomposition géométrique de ce que je vois. Ça peut venir d’un bout de trombone au coin de mon bureau ou des lignes architecturales d’un bâtiment ou bien d’un objet.

Quel est l’aspect que vous préférez dans votre activité créative ?

Pour moi, le déclic créatif qui m’emmène à la recherche de compositions visuelles est un des plus riches. Le carnet de croquis se remplit, c’est la profusion de plein d’idées. Aussi, lorsque je travaille sur des illustrations imprimées à la main en gravure ou en sérigraphie, le moment de l’impression est toujours aussi excitant : quand on voit le résultat juste là, sous nos yeux.

Auriez-vous des conseils pour quelqu’un qui, comme vous, aimerait se lancer ? Des ressources qui vous inspirent, qui vous ont aidée (livres, blogs, personnalités…)

De nos jours, trouver une plateforme pour vendre ses créations en ligne est relativement facile (Tictail, Etsy…). Il faut pouvoir jouer avec son réseau pour communiquer dessus et bien alimenter la boutique. Dans mon cas, il faut aussi gérer son activité principale à côté. Commencer avec Makerist se fait en un clin d’oeil : on crée son compte en trois clics, on réalise nos fichiers, et on met nos fichiers en ligne. C’est un programme « à volonté » où il n’y a pas de limites de visuels ou de thématiques, on est libre quoi ! Cela demande juste une gestion de fichiers à télécharger et à décrire sur tous les sites de Makerist (.fr, .de, .com). Autrement dit, le temps est précieux pour pouvoir tout faire !

Et pour finir, quels sont vos projets à venir ?

Je suis en train de préparer des nouvelles collections de linogravures qui sortiront dans les semaines à venir. Un projet qui voit le jour de cartes postales sérigraphiées à colorier: autant pour les enfants que pour les adultes. Et j’ai aussi écrit et illustré un conte pour enfant, qui ne demande plus que quelques retouches et un éditeur.. Makerist sera aussi dans les parages !

 

Vous aussi, vendez vos patrons PDF en rejoignant Makerist !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s