Interview de créateurs
Laisser un commentaire

Interview d’Atelier Scämmit – « Je savoure chaque jour le bonheur de travailler sur un projet que j’aime plus que tout »

Johanna est tombée dans la création et les travaux manuels toute petite. Aujourd’hui, après de brillantes études et une carrière rondement menée, cette créatrice hors pair a décidé de se consacrer à 100% à sa passion et sa jeune marque de patrons de couture : Atelier Scämmit. Pour notre blog et en exclusivité, elle revient sur son parcours et sur son quotidien de chef d’entreprise et créatrice de couture ! Retrouvez-tous ses modèles sur Makerist : 

bouton_blog_voirsespatrons


Bonjour, merci d’avoir accepté notre interview ! Tout d’abord, pourriez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours en dehors et dans le monde de la couture ? Comment en êtes-vous venue à réaliser et vendre vos propres patrons ?

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours adoré faire des choses de mes mains. Petite, je passais mon temps à bricoler, et je me rappelle particulièrement aimer créer des objets en volume. De tous les matériaux utilisés, de toutes les techniques éprouvées, c’est de loin la couture que je préfère. Non seulement il s’agit de volumes (travailler un projet en 2D pour lui donner vie en 3D), mais en plus il requiert des choix esthétiques (rechercher l’harmonie des volumes, des couleurs, des matières), le tout avec un équipement plutôt minimal.

Peu de temps mon BAC +5 en poche, cette passion m’a poussée à reprendre des études de styliste-modéliste, formation d’un an à temps plein au Greta de la Mode de Paris, puis une formation de graphiste en cours du soir à la Mairie de Paris. Quelques années plus tard et enceinte de mon 1er enfant, je découvre la blogosphère. Je n’avais absolument pas idée que l’on était autant à partager la même passion. Je passe des heures à admirer des créations sublimes, et je nourris secrètement le doux rêve d’avoir mon blog à moi, un jour. Je saute finalement le cap en mars 2013. Deux années plus tard, c’est ma boutique en ligne de patrons de couture qui voir le jour, le tout en parallèle de mon poste dans une grande Maison de Luxe Française.

Puis les choses s’accélèrent, et fin 2015, il est question de quitter Paris. Pour moi, le choix sera évident. Je saisis cette opportunité pour me consacrer à temps plein à l’Atelier Scämmit.  Depuis, je savoure chaque jour un peu plus le bonheur de travailler sur projet que j’aime plus que tout, malgré le nombre d’heures interminables que je peux y passer.

La création de patrons est-elle votre activité principale ?

Depuis bientôt 2 ans, oui.

Comment vous organisez-vous pour réaliser un patron ?

Tout d’abord, un petit croquis du modèle. Je couche l’idée sur le papier, je définis chaque détail. Vient ensuite la phase de modélisme, soit la création du patron sur papier. Je dessine mes premières lignes. Celles qui, une fois assemblées, donneront du volume. Je les travaille en y ajoutant tous les détails voulus (fronces, empiècements, plis…). Puis je réalise une 1ère toile. Elle m’orientera sur les modifications à apporter au patron pour obtenir une belle ligne et un porté agréable. Il peut y avoir de nombreux allers-retours entre la toile et le patron papier jusqu’à obtenir un modèle parfait. Et vu que je suis perfectionniste, je peux vous dire que cette phase me prend un temps considérable !! Mais elle est absolument essentielle.

bouton_blog_voirsespatrons

Les réglages du patron sont maintenant terminés. Je réalise un modèle dans un joli tissu pour vérifier qu’il se monte bien, qu’il est seyant et confortable à porter. Je soigne particulièrement les méthodes employées pour que le vêtement soit facile à monter, bien fini, et surtout, qu’il soit aussi beau à l’intérieur qu’à l’extérieur. En parallèle, je mets par écrit mes instructions de montage, je prends en photo et filme les différentes étapes du montage.

Ensuite, j’envoie mon patronage à une société spécialisée qui le digitalisera et en fera la gradation (déclinaison en différentes tailles). J’ai choisi de faire appel à un professionnel afin que les proportions et la ligne du modèle initial restent identiques quelle que soit la taille choisie. Après ce travail créatif vient la phase technique. J’enfile ma casquette de graphiste et je retravaille mon patron : distinction de chaque taille par un trait différent, ajout d’annotations, découpage du patron en plusieurs feuilles A4 ou A3, réalisation du plan de coupe… Je fais en sorte que le patron soit facile à imprimer, à assembler, et que tous les documents associés soient clairs et agréables à lire.

Mais ça ne s’arrête pas là ! Mon patron doit maintenant passer entre les mains critiques de mes « testeuses » : j’ai choisi dans mon entourage plusieurs couturières, débutantes ou confirmées, toutes volontaires, bloggeuses et/ou amies. Chacune va tester le patron en situation réelle, et dans une taille différente. Leurs précieux retours me permettront de peaufiner le patron et tout ce qui vient autour. Mon but étant que mes patrons apportent entière satisfaction à mes clientes, qu’ils soient simples et fluides à utiliser. Aucune prise de tête, elles n’ont qu’à suivre les explications par écrit, en photo ou en vidéo.

Découvrez l'interview de Johanna, créatrice des patrons de couture Atelier Scämmit !

Comment organisez-vous votre temps entre la création de patrons et les tâches attenantes liés à la gestion d’une petite structure (communication, compta, relations clients, blog, réseaux sociaux…)?

C’est l’anarchie ! J’ai l’impression de faire un peu de tout en même temps ! Mais par chance, j’ai longuement travaillé dans des sociétés où mon quotidien était la gestion des priorités, alors ça ne me dérange pas.

Quelles sont les tâches qui vous mettent le plus au défi ? Avez-vous de l’aide ?

Lorsque j’ai dû lifter mon identité visuelle et refaire mon site Internet, je savais que je n’avais pas suffisamment de compétences. J’ai alors pris le temps de choisir les professionnels qui me correspondaient le mieux et maintenant que mon nouveau site est
lancé, je peux dire que je suis vraiment très contente de leur travail !

Où puisez-vous l’inspiration pour vos créations ?

Un peu partout je crois, une expo, un voyage, un magazine, dans la rue tout simplement. Je sais très rapidement ce que j’aime. Dès que mon œil accroche, je garde le détail en tête et si possible je fais un croquis.

bouton_blog_voirsespatrons

Quel est l’aspect que vous préférez dans votre activité créative ?

C’est difficile à dire car ce qui me plaît, c’est justement de toucher à tout. J’aime mon activité de couteau Suisse !

Auriez-vous des conseils pour quelqu’un qui, comme vous, aimerait se lancer ? Des
ressources qui vous inspirent, qui vous ont aidée (livres, blogs, personnalités…)

A vrai dire, non, je n’ai pas eu de mentor. Je pense que le plus important est de s’écouter au plus profond, de faire confiance à ses intuitions et d’avancer doucement et surtout sans précipitation.

Et pour finir, quels sont vos projets à venir ?

Je suis en train de préparer le salon CSF qui a lieu mi-novembre à Paris. C’est un rendez- vous incontournable dans le milieu du DIY alors je prépare pas mal de nouveaux patrons !

Vous aussi, vendez vos patrons PDF en rejoignant Makerist !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s